Quelles sont les grandes missions de l’ARF ?

L’ARF s’appuie sur une équipe permanente d’une douzaine de personnes, dirigée par François Langlois, Délégué général. Elle est située au cœur de Paris, au 282, boulevard Saint Germain. Son budget est alimenté par les cotisations des Région

L’ARF, une instance de représentation

L’ARF représente les régions auprès des pouvoirs publics français et des grandes institutions européennes : Commissions européennes, Parlement européen, Comité des Régions, Association des Régions d’Europe, etc. Elle fait connaître au gouvernement français la position des Présidents de Conseil régional sur les politiques publiques et sur les textes concernant les compétences et les activités des régions; elle informe les parlementaires avec la volonté que l’avis des régions soit pris en compte dans les travaux législatifs.

L’ARF, un partenaire de la société civile

Dans le cadre d’une démarche résolument partenariale, elle promeut le fait régional, dans toutes ses dimensions, auprès des grands acteurs de la vie économique et sociale comme les grandes entreprises, les chambres consulaires, les organisations et fédérations professionnelles et le monde associatif. Estimant que la complémentarité avec les collectivités territoriales est importante pour fonder les bases d’un pouvoir local fort et conforter la décentralisation, l’ARF travaille avec les autres associations d’élus comme
l’AMF, l’ADF, l’AMGVF, l’ADCF et l’ACUF.

L’ARF assure la défense des régions

Dans le contexte de la nouvelle “donne de la décentralisation”, l’ARF défend l’intérêt des régions, la juste compensation financière liée aux transferts des compétences prévus par le legislateur. Elle soutient l’idée d’une nouvelle génération de contrats de plan dans lesquels la région garderait une place majeure.
L’ARF oeuvre également pour qu’à l’avenir le budget de l’Union européenne permette aux territoires français de bénéficier des fonds structurels. Persuadées qu’une gestion décentralisée des fonds serait bénéfique, les régions – regroupées au sein de l’ARF – plaident pour une telle évolution.

L’ARF, un rôle de coordination des politiques régionales

Tout en respectant l’esprit et la lettre du principe constitutionnel de libre administration des collectivités, l’ARF s’emploie à développer une collaboration étroite et permanente entre tous les conseils régionaux. Le besoin d’échange d’informations et de bonnes pratiques exprimé, tant par les élus que par les services, trouve à l’ARF satisfaction. Une vingtaine de commissions de travail alimentent, semaine après semaine, la réflexion des élus régionaux dans l’élaboration de leurs politiques.

L’ARF pour la promotion et la valorisation des innovations régionales

Fières de leurs politiques en matière éducative, les régions ont souhaité la publication d’une note de synthèse sur la “Gratuité des manuels scolaires”. Il en sera de même régulièrement pour toutes les autres initiatives, comme celle des emplois tremplins.

L’ARF, un laboratoire pour l’avenir

L’ARF est un lieu de réflexion pour l’avenir. Il s’agit de traduire dans des politiques des problématiques nouvelles, comme celle de la formation tout au long de la vie dont on connaît l’impact sur l’emploi ou celle de la société de l’information (TIC) tout aussi stratégique pour l’aménagement du territoire et le développement économique.